mardi 6 décembre 2011

Les limites de la démocratie représentative

Voici quelques limites de la démocratie représentative :

Confiscation du pouvoir entre deux élections
Entre deux élections, les élus confisquent le pouvoir qui n’appartient légitimement qu’au peuple.

Lors des élections, le peuple n’a qu’un choix limité
Même au moment de l’élection, les citoyens n’ont le choix qu’entre quelques programmes. Ils ne sont vraisemblablement complètement d’accord avec aucun d’eux. Mais l’élu se sentira légitimé d’appliquer tous les points de son programme. Il dira : si les citoyens ne sont pas d’accord, ils n’avaient qu’à voter pour un autre candidat. Mais les citoyens n’étaient pas non plus d’accord avec tous les points des programmes des autres candidats.  

Promesses tenues et non tenues
Les candidats sont élus sur des promesses qui ne sont pas contraignantes. Ils risquent donc de ne pas les tenir. Et même lorsqu’ils les tiennent, cela risque d’être justement sur des points que le peuple n’approuvait pas.

L’imprévu
Durant le mandat d’un élu, surviennent toujours des événements qui étaient imprévisibles au moment de l’élection. La réaction à ces événements ne faisait donc pas partie du programme, et le peuple ne peut donc pas s’exprimer sur cette question, même pas par le mode tout à fait insatisfaisant du choix d’un candidat et de son programme.

Les effets secondaires néfastes de l’élection
On part de l’idée que l’élection permet de choisir les meilleurs. Mais peut être Alain avait-il raison lorsqu’il disait que les gens bons ne se soucient pas de gouverner. Il y a création d’une classe politique dont les membres se combattent certes, mais partagent aussi certains intérêts communs aux dépens du peuple.  Par ailleurs, pour gagner une élection, il faut être organisé en parti. Or les partis, avec leurs mots d’ordre, conduisent à une rigidification de la réflexion.

Il est plus difficile d’élire un représentant que de voter sur une question
Il est plus difficile d’élire un représentant que de voter sur une question car on ne connait pas vraiment le caractère des candidats, et que pour élire sérieusement il faut étudier les programmes des candidats (alors que quand on vote sur une question, il s’agit seulement de cette question).

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Enregistrer un commentaire